ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  
LES ANIMAUX
 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


le renard polaire

La fourrure du renard polaire double de volume pendant l'hiver, pour le protéger efficacement contre le froid. Tout est conçu pour éviter les pertes de chaleur: petites oreilles, nez court et poils laineux sous les pattes. Il peut supporter une température de -50°C. Le renard polaire peut être de 2 couleurs: les uns, bruns en été deviennent blancs en hiver; les autres,gris bleuté, s'éclaircissent en hiver. Dans une même portée, on peut trouver des petits des 2 types. 
 

 
 
CARACTERISTIQUES
 
 
statue: commun 
vie sociale: en groupe 
longueur: de 53 à 55 cm 
queue: 30 cm 
hauteur au garrot: 28 cm 
poids: de 3 à 4 kg 
maturité sexuelle: 10 mois 
période de reproduction: de mars à mai 
durée de la gestation: de 49 à 56 jours 
portée: de 6 à 10 petits en moyenne. Jusqu'à 20 quand les lemmings abondent. 
régime: petits mammifères, oiseaux, oeufs, charognes, baies 
longévité: de 3 à 10 ans 
ordre: carnivores 
famille: canidés 
genre: alopex 
espèce: alopezx lagopus 
 
REPARTITION
 
 
Le renard polaire vit principalement dans les région côtières de l'Artique. Il habite aussi les toundras de l'Alaska, du Canada, du Gronenland, de l'Islande, de la Scandinavie et de la Russsie. 
 
 
 
MORPHOLOGIE
 
 
Sous son manteau extérieur, le renard possède une sous-couche de fourrure dense et épaisse qui arrête le froid. Sa queue est courte, épaisse et ébouriffée. Sa fourrure blanche en hiver devient brun bleuté en été. Ses oreilles courtes doublées de fourrure conservent le chaleur. Sa petite tête et son museau court évite les déperditions de chaleur. Ses pattes sont assez larges pour lui éviter de s'enfoncer dans lee neige. Le dessous des ses pattes est garni de poils laineux qui lui assure adhésion et isolation. 
 
ALIMENTATION
 
 
Le renard polaire parcourt près de 2300km par an pour trouver sa nourriture. Il chasse les petits mammifères(lemmings, campagnols...) mais mange aussi des crabes, des poissons, des oiseaux, et leurs oeufs. Il collecte également des baies. Les charognes constituant une part importante de son régime, il suit l'ours polaire pour se nourrir des restes de ses proies. 
 
 
 
En période d'abondance, il stocke dans son terrier le surplus qu'il consommera l'hiver venu. 
 
LE TERRIER
 
 
En période de reproduction, mâle et femelle partagent leur territoire avec d'autres couples. Ils creusent généralement leur terrier dans un endroit protégé, abrité du gel, ou dans les rochers. Ces terriers ont une architecture complexe, avec parfois jusqu'a 250 entrées! Certains sont utilisés depuis 300 ans. Le terrier possède de multiples fonctions: se mettre à l'abri des intempéries ou des prédateurs, protéger la portée, stocker le surplus de nourriture. Mais le renard polaire n'y hiberne pas. En cas de froid extrême, il creuse un trou dans la neige et se met en boule en enroulant sa queue autour de son corps pour garder la chaleur. 
 
NAISSANCE
 
 
une naissance pendant l'été:
6 à 10 petits naissent aux début de l'été. Le couple uni pour la vie, s'occupe de la portée, aidé parfois par d'autres femelles. Sevrés à environ 4 semaines, les jeunes quittent le terrier mais sont nourris par les adultes jusqu'à l'automne. Le nombre de renards polaires est lié à la quantité de lemmings. Pendant la période où parents et petits cohabitent dans le terrier, ils en mangent jusqu'a 4000. 
 
ESPECES PROCHES
 
 
Le renard polaire est la seule espèce du genre Alopex. Il fait partie de la famille des Canidés qui compte 36 espèces dont le renard roux, le loup gris, et le chien. 
 
MYTHOLOGIE
 
 
D'après une légende scandinave, le renard polaire apporterait l'aurore boréale, ce phénomène lumineux de la nuit polaire. En effet, en finois ancien, le mot "revontulet" : aurore, signifie "le feu du renard". 
 
MENACER ?
 
 
Bien qu'il soit chassé pour sa fourrure, le renard polaire n'est pas menacé. En Norvège, Suède et Finlande, c'est une espèce protégée. Néanmoins à Mednyi Island, dans l'extrême-est de la Russie orientale, il ne restait plus à une époque qu'environ 90 individus de la sous-espèce locale. Les renards mourraient de la gale, apportée par la tique du chien domestique. L'usage de parasiticides depuis 1983 à améliorer leur condition.
(c) cécile n - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 27.07.2005
- Déjà 7363 visites sur ce site!